Skip to content

Consensus

Une sorte de consensus issu on ne sait trop d’où (la bourse pour les nuls) voudrait qu’une moyenne mobile à 20 séance soit un standard acceptable. Même si c’est le cas –ce qui n’est pas démontré- cet outil n’est pas adapté à notre recherche mais il reste efficace pour une mesure de tendances plus globales, le courtier avafx le propose.

En voyant « danser » une moyenne mobile à 14 séances on a un bon aperçu de la différence entre les deux zones mais elle ne nous situera pas pour autant la frontière entre les deux.

Le choix qui est à faire est simple et immédiatement perceptible sur le graphe ci-dessus : entrer sur un setup swing, même de bonne qualité, dans la zone de chaos a bien moins de chances d’être efficace qu’un swing-trade engagé pendant une période de cohérence.

La moyenne mobile à 14 séances est dansante en zone de chaos alors qu’elle est très ascendante en zone de cohérence haussière et très descendante en zone de cohérence baissière.

Par contre elle n’indiquera le retournement que tardivement et les images que l’on obtient constituent un zoom d’une partie de la précédente.

La zone charnière entre chaos et cohérence est dans le cercle (1). A ce moment le trader ne peut pas savoir s’il s’agit d’une nouvelle oscillation qui va s’inclure dans la zone de cohérence ou s’il s’agit bien du début d’une zone de cohérence.

Même si un setup valide se manifeste au moment de l’interface entre les deux zones (ce qui n’est pas le cas ici) il est préférable de l’ignorer.

Ces situations se rencontrent, elles ne sont pas si fréquentes mais leur existence impose que les setup soient toujours précis (repli-tassement-rupture).