Skip to content

Pourquoi ouvrir un compte titre ?

Pourquoi ouvrir un compte titre ?

Avant de vous dévoiler les avantages et les inconvénients d’un compte titres, il faut vous en donner une définition. Comme son nom l’indique, le compte titres est un produit bancaire. Mais contrairement à votre compte bancaire courant qui contient de l’argent, ce type de compte ne peut contenir que des valeurs mobilières.

Afin de pouvoir l’utiliser et investir, il est obligatoirement lié à un compte espèces, ou compte courant. Vous pouvez avoir plusieurs comptes titres dans plusieurs banques. Vous n’êtes pas limités comme pour les plans (PEA par exemple). A noter également que ce compte n’est pas plafonné. Vous pouvez y déposer autant de valeurs que vous en possédez.

Un dernier point intéressant à retenir : il existe deux types de gestion qui vous sont proposées. La gestion libre est idéale lorsque vous avez des connaissances techniques en bourse. Vous pouvez alors choisir librement d’investir ou non sur une action.

La seconde est la gestion sous mandat. Cela signifie que vous transmettez les droits de gestion à un gérant. Il vous informera des fluctuations du marché et vous conseillera en investissement. Ce service est payant.

Les avantages du compte titre.

Le compte titre peut accueillir plusieurs types de titres : actions, obligations, sicav, fonds communs, ou encore fonds de placement. Vous n’êtes pas limité en terme de montant, et ce n’est pas négligeable surtout si vous l’habitude d’investir en bourse. Votre portefeuille de produits boursiers peut être très large.

Aucune contrainte n’est imposée pour l’alimentation ou la clôture de ce compte, et ce, sans motif, ni pénalité.

A noter également : vous ne rencontrez aucune limite de versement, ni aucune contrainte de retrait. Vous pouvez vendre ou acheter vos produits sans restriction.

Vous êtes libre d’investir sur différentes titres dans le monde entier (contrairement au PEA qui lui, est limité aux actions et dans l’Union Européenne).

Les inconvénients du compte titre.

Attention aux frais liés au fonctionnement de compte et notamment les frais de courtage qui sont prélevés à chaque transaction (composé de frais fixes définis par la banque, et d’un pourcentage en fonction du montant).

Le plafond minimum d’imposition de 25 830 euros a été supprimé par la loi de finances du 1er janvier 2011. Cela signifie que vous êtes désormais obligé de déclarer votre plus-value aux services fiscaux. Dès le premier euro, vous êtes tenu de déclarer votre plus-value qui sera taxée à hauteur de 19% et il faut ajouter 13,5% pour les prélèvements sociaux.

L’investissement en bourse est risqué, parfois même très risqué puisque les valeurs boursières évoluent rapidement.

De plus, votre capital n’est pas garanti.

Je suis chez Binck.fr depuis un an et je suis un client satisfait ! Premièrement, les frais de courtage sont parmi les moins chers et leur service client est de bonne qualité. De plus, c’est un ami qui m’a parrainé ! J’ai eu 100 euros de frais de courtage offert. Un vrai plus pour commencer. Ainsi, j’ai acheté plusieurs actions au prix du cours, sans avoir les frais qui s’ajoutent habituellement dessus.